mardi 7 octobre 2014

Guide de peinture au 1/100 (15mm) par Heresy Brush (traduction par moi !).

Une belle armée sur une table de jeu, c'est toujours agréable. « Belle », qui donne ce plaisir à voir à son propriétaire tout du moins ! Moi j'aime quand mes véhicules aient l'air d'avoir vécu le terrain, quand on voit une certaine profondeur dans la peinture, quand ils sentent le métal et la boue ! Je cherchais comment peindre un T-34 et je suis tombé sur ce topic illustrant le travail d'un certain Heresy Brush alias Rubèn Torregrosa. Là c'est la redécouverte des techniques vues et admirées il y a presque 10 ans lorsque je collais du plastique Dragon, Italerie et autres maquettes de blindés.




Voici un article un peu spécial, c'est une traduction de cet article de Ruben qui reprend bien différentes étapes de vieillissement. Son modèle est « futuriste » et ce n'est pas ma tasse de thé j'avoue, mais il en reste non moins très joli. Son blog anglo-espagnol fourmille de belles choses à voir et à lire, cet article étant la première traduction de notre collaboration, il se pourrait que vous retrouviez à l'avenir un peu plus de touche Heresy-Brush sur mon modeste blog !


Je vais essayer de traduire en gardant l'esprit de son écriture, en passant notamment certain détails de sa vie. Globalement au début, il introduit  en expliquant que sa période d'étude en finlande lui permet de découvrir de nouvelles activités sportives hivernales tout en ayant assez de temps pour peindre et écrire ce guide. Ce PanzerMech est signé ClockWorkGoblin miniatures, au 15mm.Je commence donc ici la traduction de l'article, ce sont bien évidemment ses photos également. Les passages entre crochets et en italique c'est bibi !



A cette occasion [qu'il ait trouvé du temps parmi ses autres activités], j'ai préparé un guide de peinture complet. Cependant, je veux signaler que mon protocole n'en n'est qu'un parmi des centaines. Je suis ces étapes parce qu'après avoir peint des dizaines de tanks, je trouve cette méthode plus simple. Toutefois, il arrive que je saute des étapes ou que j'en ajoute de nouvelles, cela dépend du projet. Toujours est-il qu'il est important de s'entrainer encore et encore pour trouver enfin votre propre protocole. Dans ce guide, je vais essayer d'informer en expliquant, en montrant autant d'image que je peux de chaque étape. Cliquez sur les images pour les élargir.



Notez que ces techniques fonctionnent pour tous les chars, du T-34 [ahah!Comme les miens! ] au Merkava.




La première étape sera de recouvrir le modèle entièrement avec l'apprêt de base [une peinture spéciale, comme celle ci] de façon à :
- S'assurer que les couches suivantes soit proprement appliquées.
- Protèger la peintures des impacts.

J'utilise la « primer » de AMMO-MIG, du jaune foncé appliqué à l'aérographe. J'ai appliqué une série de couches successives jusqu'à obtenir un rendu uniforme.




Maintenant je démarre l'une des étapes les plus intéressantes pour moi : la modulation de couleurs. Cette méthode est très iréelle, compte tenu que nous considérons qu'il y a différentes sources de lumières au lieu d'une (qui est normalement le soleil). Mais le résultat final offre un grand contraste plus frappant. Personnellement, je considére que c'est la meilleure forme d'éclaircissement pour ces petits modèles de 15 millimètres. Vous pourrez en apprendre plus sur la modulation dans cet article en espagnol, mais vous pouvez le traduire à l'aide de l'onglet google. Avant de continuer, vous devez vernir le modèle. Il est recommandé d'utiliser du vernis satin ou brillant pour créer une surface polie sur laquelle les huiles et l'enamel glisseront facilement.






Après la modulation de couleur, on peut appliquer un filtre. Nous pouvons utiliser les filtres prêts-à-l'emploi ou créer ses propres filtres. Dans mon cas, je n'aime pas utiliser de filtre car nous pouvons masquer une partie de la modulation de couleur. Dans tous les cas, l'étape suivante est de procéder à un WASH [serait-ce un lavis?] ou un PINWASH. Le WASH est une couche sombre appliquée sur l'ensemble du modèle vers les creux, si vous faites ça vous assombrirai l'ensemble. CE QUE VOUS NE VOULEZ PAS. Le PINWASH consistera à appliquer la couleur sur les zones ciblées (rivets et creux notamment). Pour en savoir plus sur les filtres et les WASH, lisez cet article. J'utilise 2 lavis prêts-à-l'emploi :

C'est mieux d'utiliser de l'huile ou de l'enamel pour cette étape parce que nous pouvons retirer l'excès de peinture avec un pinceau humidifié de diluant.




Après un certain temps, une fois que l'enamel est sec, nous pouvons retirer l'excès de peinture avec un pinceau humidifié de white-spirit.



Maintenant commence une autre étape amusante : l'effet d'écaillures. Pour recréer cet effet je procède habituellement en 2 étapes : Couleurs claires et sombres, éponge et pinceau. J'applique la peinture claire, et à l'intérieur j'applique la peinture sombre pour créer un effet de profondeur. Pour la couleur clair, il faut utiliser une couleur plus claire que la couche de base. Dans mon cas, j'utilise un mélange de Iraqui Sand Vallejo (ref 819) et d'Ivoire Vallejo (ref 918). Pour la couleur sombre j'emploie 2 tons différents : du marron plus sombre et du rouge. L'idée est de reproduire différentes profondeur d'écaillures.
→ Le rouge représente la couleur primaire [comprendre l'apprêt de base du metal en sortie d'usine]
→ Le marron représente l'oxydation du metal.

Concernant les outils, dans un premier temps j'utilise l'éponge sur les zones les plus exposées pour avoir un réel effet aléatoire des écaillures. Enfin, j'ajoute des détails au pinceau. Ici vous pouvez lire un article complet sur les écaillures




Écaillures finies :



On peut utiliser une méthode similaire pour les échappements. J'utilise le set d'oxydation de AMMO-MIG. La combinaison des tons marrons rouges et oranges nous donnes un effet réel d'oxydation.



On continue en donnant un peu plus de vie à notre modèle, avec des stries [des coulures?]et un effet de sale sur les surfaces verticales. Pour simuler cet effet, j'ai selectionné différentes enamel de AMMO-MIG :

[non non, cet article n'est pas une pub pour AMMO-MIG ! En tout cas moi, je ne touche pas encore de commissions :D Les liens directs sont juste là pour aider et faire gagner du temps si ça intéresse. ]


L'idée est encore une fois d'appliquer les tons clairs sur les tons foncés et vice-versa. Cela dit, j'ai utilisé toutes les couleurs sur toutes les zones en variant les tailles et épaisseurs, pour avoir différents tons et effets. [vous pouvez suivre la vidéo tutoral que j'ai mise dans autre article surmon blog, qui est aussi une vidéo de Ruben Torregrosa].



Après 5 minutes, avec un pinceau humide de white spirit, on fond les stries. Ne vous inquietez pas si vous effacer une grande part de votre peinture, parce que l'idée est de travailler en plusieurs couches pour obtenir un bon résultat. Par ailleurs, vous pouvez travailler quelques stries indépendamment pour avoir un contraste fort.



Parce que dans l'étape suivante nous avons travaillé les surfaces verticales, nous devons maintenant faire la même chose sur les surfaces horizontales. On peut utiliser une fois de plus des enamels ou inclure des huiles de différents tons pour représenter l'accumulation de poussière et saletés autour des trappes. En plus , nous pouvons reprendre les surfaces verticales avec ces nouveaux tons. Vous pouvez en apprendre plus sur le traitement des surfaces horizontales ici



Nous pouvons aussi ajouter des taches de boues en utilisant un pinceau brosse à poils durs. Premièrement, on prépare l'effet boue en mixant plusieurs pigments et enamels. Par exemple, j'utilise 3 pigments : du clair, moyen et du sombre. Mais en mixant le tout en différentes proportions j'ai obtenu deux tons différents : Clair (boue sèche) et Foncé (boue fraîche). C'est important d'utiliser les mêmes pigments de couleurs pour garder une cohérence dans l'effet de boue ( par exemple, si la boue séchée est rougeâtre, la boue fraîche ne peut pas être jaunâtre ! ). J'utilise de l'enamel pour mélanger la mixture, et j'obtient une texture proche du miel. La remarque du clair et du foncé précedente fonctionne pour la même raison. Une fois la mixture prête, je charge le pinceau brosse de la mixture et je tend les poils avec un cure-dent. Je détend les poils en enlevant le cure-dents et le pinceau arrose le modèle de notre mixture. Vous pouvez répéter ce procéder autant de fois que vous le voulez ! D'abord vous devez appliquer les couleurs « sèches », et ensuite, les couleurs « fraiches » sur les zones inférieurs. Vous pouvez lire cet article pour découvrir une autre manière de travailler avec les pigments.




Enfin, nous pouvons ajouter quelques effets de taches carburant ou d'huile en utilisant deux produits :


Ces effets sont brillants, ce qui donne un contraste très intéressant. En outre, nous devrions peindre des détails supplémentaires à l'acrylique, tels que des boîtes, l'équipage, etc.



Voici le modèle terminé.







En Résumé :

  1. Couche primaire.
  2. Modulation de couleur.
  3. Application du vernis satin ou brillant.
  4. Application ou non des filtres. Attendre 15 minutes entre les filtres, attendre au final une nuit pour tout.
  5. WASH localisé avec du marron foncé.
  6. Enlever l'excès un pinceau humidifié au White-spirit.
  7. Effet d'écaillure avec une éponge et un pinceau.
  8. Effet de stries et coulures sur les surfaces verticales.
  9. Effet sale sur les surfaces horizontales
  10. Taches d'huile moteur et fioul.
  11. Details à l'acrylique.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire